Toilettage du coton de tulear lof

Quand les cotons s’emmêlent, ils font des noeuds !… Heureusement il ne s’agit que des laisses… Mantes la Jolie Nationale d’Elevage 2001 de gauche à droite : Marie HEIDT élevage YLANG YLANG, Sandy LEJEUNE élevage des Fleurs d’Aloes, Mme BERGEON avec Cartoonland OUAH OUAH, Bénédicte avec Nosy Blue NEPTUNE? Monsieur ALZIEU avec Nosye Blue RAYMAN …. et une fois au milieu Nadine ROUGET élevage NOSY BLUE le photographe n’est pas sur la photo, il est écroulé de rire, c’est Brigitte DAMMAN !… LE CHOIX DE LA RACE En 1987, je me suis mise en quête d’un petit chien : Je le voulais : petit (moins de 5 kg), dynamique, intelligent et pas forcément obéissant, câlin, doux comme une peluche, sans toilettage sophistiqué (ni épilation, ni coupe), de préférence blanc, pas petit « chienchien-à-sa-mémère  » style « carpette ». Je me suis plongée dans les revues canines et me suis arrêtée sur le COTON, race très rare à l’époque. C’est ainsi que CARTOON est arrivée à la maison. Sur le plan personnalité j’étais servie. Je crois qu’elle a très vite compris que j’étais à sa dévotion, et comme elle me faisait un charme pas possible, elle m’a menée par le bout du nez. Coton de Tulear, Cartoon Cartoon Coton de Tulear, Diva Cartoonland Diva Sa première portée était une vraie merveille, j’ai gardé Diskette, Diva et Dalton. En 1990 DALTON devenait champion de France.

POURQUOI UN CHIEN DE RACE ?

Un chien de race est défini par des critères précis, de taille, de tempérament, d’aptitudes. Les caractéristiques propres à chaque race sont définies dans un  » standard «  élaboré par le pays d’origine du chien (la France pour le Coton de Tuléar).

Les  » PAPIERS « 

Ce terme ne correspond à rien de précis, il n’a rien d’officiel. Un chiot vendu par un éleveur possède un carnet de santé, une carte de tatouage et un certificat de naissance ou un L.O.F. en cours, le dossier d’inscription de la portée à la Société Centrale Canine en fait foi.

LOF OU NON LOF ?

Le Livre des Origines Françaises (L.O.F.) est tenu par la Société Centrale Canine (S.C.C.) . Tous les chiens de race y sont inscrits, dès leur naissance. Le coût de l’inscription est de 125 F.

Quand un prétendu  » chien de race  »  n’est pas inscrit au LOF, il y a lieu de se poser des questions quant à la réalité de l’appellation, d’autant que depuis janvier 1999, la loi interdit l’utilisation du terme pour tout chien non LOF, les vendeurs doivent annoncer  » genre …. « .


CONFIRMATION et PEDIGREE

Pour avoir un pedigree le chien LOF doit être confirmé. La confirmation est un examen fait par un spécialiste  » confirmateur  » reconnu par la S.C.C. ou un juge de la race, elle se fait sur un chien adulte de 12 mois révolus.

Seuls les chiens ayant leur pedigree peuvent engendrer les chiens LOF.

POURQUOI ?

Si votre chiot n’évolue pas comme ses parents, qu’il a un « défaut  » de mâchoire, ou de couleur, ou de gabarit, ou qu’un testicule n’est pas à sa place, sa descendance reproduira ses propres défauts. De génération en génération la race dérivera vers un type qui n’aura plus rien à voir avec le standard.

Lorsqu’un défaut important est visible sur un chiot de 2-3 mois l’éleveur le mentionne et vous vend un chiot  » non confirmable « .

A l’inverse, l’éleveur peut vous garantir la confirmation et prévoir un dédommagement proportionnel aux prix de vente entre  » non confirmable  » et  » confirmable « . Il faut toutefois considérer qu’il y a des critères de non confirmation qui n’apparaissent qu’après 6 mois voire beaucoup plus tard , exemples:

– alors que la pigmentation des paupières, des lèvres et des coussinets s’accentue dans le temps, la pigmentation du nez peut bouger et s’éclaircir,

  • la deuxième dentition se met en place entre 5 et 10 mois, il peut apparaître un manque de prémolaires, ou une incisive manquante, un articulé de mâchoire qui se place mal : prognathisme, déviation,
  • les testicules peuvent faire du  » yoyo « ,

 

 

CHIEN D’EXPOSITION

 

Un éleveur qui connaît bien son cheptel peut sélectionner un chiot qui  » sort du lot « , il convient toutefois d’attendre que le chiot ait 6 mois voire 8 mois pour déterminer son avenir possible en exposition. Quels points vont être déterminants ?

– le tempérament

  • vers 3/5 mois : son port de queue
  • vers 5/7 mois : sa deuxième dentition
  • vers 8 mois ses aplombs, à l’avant notamment

Si l’éleveur s’aperçoit que le chiot a mal évolué, il devra céder le chien à un prix moindre, si à l’inverse le chien a les qualités espérées il prendra de la valeur.

Un particulier peut très bien, sans en avoir forcément conscience, posséder un chien digne d’exposition.